Tip of the week: how to use basic steps of Non-violent Communication to solve an argument.

WORLDWIDE

FR : Astuce de la semaine : comment utiliser les étapes de base de la Communication Non-Violente pour résoudre un conflit.

Parfois, l’escalade suite à une petite dispute est vite arrivée.
Cela peut être dû à certains mots utilisés : ils peuvent avoir un sens différent/plus fort pour la personne d’en face.
Cela peu être dû à un sujet sensible qui va déclencher l’agressivité de quelqu’un.
Il peut en fait y avoir beaucoup de raisons différentes mais la plupart du temps c’est à cause d’incompréhensions.
La Communication Non-Violente peut facilement vous aider à éviter l’aggravation de la crise et la résoudre en suivant quatre étapes.

1 : Obeservation -> Décrivez ce qu’il se passe en vous basant sur les faits. A ce stade, n’exprimez pas d’émotions, de jugements et n’émettez pas d’hypothèses. Seulement une observation neutre et impartiale de la situation.
2 : Ressenti -> En s’appuyant sur ce que vous venez de décrire, nommez l’émotion déclenchée en vous. Parfois, on a l’impression que ce que l’on ressent est évident, mais ça ne l’est pas. Et quand chacun a sa « propre vérité » de l’évènement, personne ne peut remettre votre ressenti en question.
3 : Besoin -> Identifier vos besoins insatisfaits est la partie la plus importante : ils sont la source de votre ressenti. Et exprimés clairement ils auront une plus grande chance d’être assouvis ; ce qui vous aidera à atteindre l’épanouissement. Demandez-vous : qu’est ce qui me rend énervé/triste/frustré… ? Pourquoi je ressens ça ?
4 : Requête -> demandez précisément et clairement (et poliment bien sûr) de manière positive ce que vous attendez de l’autre. Que peut-il faire de manière réaliste et concrète pour améliorer la situation et vous aider à vous sentir mieux.

Puis la personne avec qui vous avez une dispute pourra elle aussi exprimer son point de vue et répondre à votre requête. La meilleure manière étant bien sûr de suivre également ces quatre étapes.

Pendant tout le processus, ne faîtes pas de reproches à l’autre personne : ça la mettra dans une position défensive qui engendrera des émotions négatives. Bien entendu, elles n’aideront pas à résoudre un problème.
Essayez d’être le plus empathique possible et de comprendre le point de vue des autres. La compréhension est la clé pour résoudre beaucoup de conflits.
Et pour faire en sorte que ça fonctionne, le meilleur moyen est d’être honnête : avec vous-même, et les autres.
Avez-vous des conflits que vous avez du mal à résoudre ? Envoyez-moi un email pour en parler!

Découvrez ici les offres de CDG Coaching pour les particuliers:
https://www.coraliedegroote.com/particulier

Découvrez ici les offres de coaching de groupe pour les entreprises:
https://www.coraliedegroote.com/entreprise


ENG: Sometimes a small argue can escalade very quickly.
It can be due to some words used: it can have a different/stronger meaning for the person in front of you.
It can be due to a sensitive subject that will trigger someone’s aggressiveness.
It can actually have many reasons but most of the time it’s definitely due to misunderstanding.
Non-violent communication can easily help you to avoid escalation and solve a crisis by following four steps.

1: Observation -> Describe what is going on based on facts. At this stage, it should not have emotions, assumptions or judgments. Just a neutral and impartial observation of the situation.
2: Feeling -> Based on what you have described before, name the feeling that is triggered for you. Sometimes you think what you feel is obvious, but it is not. And while everyone has their own “truth” about an event, no one can deny your feelings.
3: Need -> Identifying your unsatisfied needs is the most important part: they are the source of your feelings. And expressed clearly, they will have a better chance to be fulfilled; making you feel fulfilled as well. Ask yourself: what is under the anger/sadness/frustration…? Why do you feel this way?
4: Request -> Ask specifically, clearly (and politely of course) in a positive way what the other one can realistically and concretely do to improve the situation and make you feel better about it.

Then the person you’re having a dispute with should be able to express her/his point of view as well and answer your request. The best way, of course, is to follow the same steps as well.
All along, don’t blame the other person: it will put him/her in a defensive position that will bring bad emotions. Hence it won’t help to solve the problem.
Try to be as empathic as possible, and understand the others point of view. Understanding each other is the key to a lot of dispute resolution.
And to make it work, the best way is to be honest: with yourself, and others.

Read more about CDG Coaching services for individuals:
https://en.coraliedegroote.com/particulier

Read more about the group coaching services for companies:
https://en.coraliedegroote.com/entreprise